BLEPHAROPLASTIE

BLEPHAROPLASTIE SUPÉRIEURE

Objet

C’est le signe le plus fréquent du vieillissement cutané (c’est la peau la plus fine de notre organisme) et la
chirurgie plus fréquente des paupières chez l’homme comme chez la femme.
L’excès de peau est sous-tendu par une petite hernie graisseuse sous la peau.
Une chute du sourcil, qui peut-être asymétrique est souvent associée, et co-responsable de ce phénomène
vieillissant.

Technique​

Anesthésie locale pure – Ambulatoire (pas de visite pré-anesthésique sauf exception particulière).
Le laser Co2 réalise l’excision cutanée et graisseuse en même temps qu’il coagule les petits vaisseaux.
L’incision se fait dans le pli de la paupière et reste invisible.
Une protection de l’œil est réalisée par une lentille spéciale.
L’intervention dure 30 à 40 mm.

Éviction sociale

Elle dépend de votre travail, et de votre relation au public. Elle peut être très courte (48h) ou prolongée (8
jours), en fonction de chaque cas.

Cas particuliers

• En cas de chute de la paupière, couvrant partiellement la pupille (ptôsis), une chirurgie du muscle
releveur de la paupière peut y être associé, ouvrant droit à une prise en charge de la sécurité
sociale, si le champ visuel est altéré.


• En cas de chute du sourcil, une chirurgie complémentaire sur le sourcil (suspension) peut être
nécessaire.

BLEPHAROPLASTIE INFÉRIEURE

Indication

Le vieillissement de la paupière inférieure, est souvent synchrone à celui de la paupière supérieure :

  • hyperlaxité cutané, plissements, formation de poche par pression de la graisse, à travers la paupière, cerne au niveau du rebord osseux, croissant de la zone appelée à juste titre « vallée des larmes ».

 

Cet aspect de la paupière, rend le regard triste, fatigué. On pourra donc envisager, dans certains cas, une chirurgie des paupières inférieures associé à celle des paupières supérieures.

Technique​

• Le laser CO2 introduit dans notre clinique en 1997, permet de simplifier et d’accueillir la procédure chirurgicale.

• La voie conjonctivale (interne), sans incision de la peau, permet d’accéder à la graisse directement, de la transposer dans d’autres zones (vallée des larmes) lorsque cela est indiqué.

• Pas de suture de la voie d’abord. Resurfaçage au laser CO2 de la peau pour la retendre.

• Anesthésie locale pure et ambulatoire (2 heures de présence)

• Durée de l’intervention 45-60 minutes.

Éviction sociale

Plus longue que pour les paupières supérieures : 10 à 15 jours, notamment en cas de procédure 4 paupières.

Cas particuliers

• Excès de peau important : voir sous-ciliaire et redrappage.


• Transposition de graisse, ou lipostructure dans certains cas peut être associée.